Sélectionner une page

ePrix de Monaco 2019 : en route vers le futur ?

par | 3 Mai 2019 | E Prix

Passionnés de courses automobiles, rappelez-vous ce 9 mai 2015 et son carambolage entraînant 7 pilotes après le premier virage… de la première épreuve du ePrix de Monaco. Si vous n’avez pas suivi la victoire du Suisse Sébastien Buemi, un détour sur le premier prix de Formule E avec Frédéric Ducourau s’impose. Dans cet article également, des informations sur la prochaine édition, annoncée en Principauté le samedi 11 mai 2019.

Premier ePrix d’Europe (et premier carambolage)

Le ePrix de Monaco est une épreuve du championnat de Formule E FIA. Il s’agit de l’unique championnat mettant à l’honneur des véhicules propulsés par un moteur électrique (monoplaces de Formule E).

À l’origine, seul le modèle Spark SRT 01E Renault est enregistré pour les onze courses de la saison 2014-2015. Ainsi, le 9 mai un circuit raccourci d’une longueur de 1,765 km pour une distance de course totale de 90,018 km (soit 51 tours) défiait ces curieux pilotes… Quelques-uns d’entre eux sont des anciens pilotes de Formule 1 comme Jarno Trulli, Bruno Senna, Jérôme d’Ambrosio, Nick Heidfeld, Nelsinho Piquet, Sébastien Buemi, Franck Montagny. D’autres proviennent de diverses catégories comme Sam Bird, Nicolas Prost ou encore Stéphane Sarrazin.

Alors que la course n’est encore qu’à son début, Bruno Senna, Daniel Abt, Loïc Duval, Jaime Alguersuari, Salvador Duran, Jean-Eric Vergne et Vitantonio Liuzzi sont piégés par l’étroite descente juste après le virage Sainte Dévote dans un énorme carambolage. La batterie de leur deuxième voiture étant épuisée, ils sont contraints d’abonner la course. Buemi est toujours en tête et devance Di Grassi et Nelsinho Piquet, qui se battent pour la première place. C’est finalement Di Grassi qui remporte la première place, suivi donc de Piquet, Sam Bird et Jérôme d’Ambrosio. Sébastien Buemi s’impose définitivement dans cette première édition.

L’édition 2016 n’a pas eu lieu ou du moins est remplacée par celle de Paris car le Grand Prix historique de Monaco occupe le calendrier cette année-là. En 2017, de nouveaux modèles sont homologués (Andretti, Mahindra Racing, NEXTEV…) mais la victoire revient encore une fois au suisse Sébastien Buemi.

ePrix 2019 : des nouveautés en perspective ?

L’édition 2018 a passé son tour comme prévu, le ePrix de Monaco peut désormais revenir le 11 mai prochain. Frédéric Ducourau décrypte pour vous les nouveautés de cette troisième course électrique.

La course durera désormais 45 minutes +1 tour pour les pilotes. À cet égard, quatre groupes de six pilotes seront formés en fonction du classement général de la saison et ne seront donc plus tirés au sort. De plus, ils pourront cette année participer à la course avec une monoplace (contre deux dans les éditions précédentes) car l’autonomie de la FE de deuxième génération est performante. Une performance que l’on retrouvera avec les moteurs, dorénavant équipés d’un « boost » leur permettant de récupérer 25kw supplémentaires (lors de la traverse de la zone d’activation). À cela vient s’ajouter la possibilité de récupérer encore 25kw temporairement pour les 3 pilotes préférés du public (Fan Boost).
Enfin, pour la première fois, la Jaguar I-PACE e-Trophy rejoindra la course ! Autant de nouveautés qui laissent présager une édition 2019 mémorable…